Fait ton cinéma

Court descriptif de l'action : Création d'un club cinéma, en partenariat avec l'association "les amis du cinéma" d'Albertville.
Préparation de 5 séances "spéciales" de cinéma tout au long de l'année ( à la rentrée, Halloween, ...) : choix film, accueil public, affiche, goûter, quizz, décoration, présentation des séances...
Ils ont aussi choisi de faire un court métrage de A à Z tout au long de l'année scolaire : ils ont écris le scénario du court métrage, choisi les lieux de tournage, préparé les costumes, les accessoires, maquillage, joué dedans, filmé, fait le montage, sélectionné de la musique libre de droit.
Territoire : Tarentaise Vanoise
faittoncinema_fait-ton-cinema.png
Méthodo de l'action : Mise en place d'un partenariat avec l'association "les Amis du Cinéma" consistant à choisir, préparer et animer la séance de rentrée du cinéma le Rex à Moûtiers. On a enchaîné sur la préparation de la séance spéciale d'Halloween. Ensuite nous avons fait le bilan avec les jeunes et ils ont choisi (vote) de se retrouver tous les vendredis soir de 16h30 à 17h30 pour préparer un court métrage et continuer avec quelques séances de cinéma et de finir l’année avec la projection de leur court métrage fin juin avant un film. D'autres séances ont été aménagées en fonction de leur disponibilité le samedi pour le tournage du court métrage.
Ne pas oublier de faire signer un document pour le droit à l'image (diffusion / utilisation).
Résultats obtenus : 1 court métrage de 18 minutes 18 secondes .
5 séances de cinéma sur l'année.
Investissement tout au long de l'année d'un groupe de 4 jeunes.
Un bilan avec le cinéma et les jeunes très satisfaisant.
Difficultés rencontrées : Demande un investissement fort de l'animateur.
Investissement des jeunes, 11 jeunes différents qui ont participé, 7 jeunes maximums par séance et minimum 2 (un choix pour le montage vidéo).
4 jeunes se sont engagés sur toute l’année,
- 4 ont arrêté en cours
- 3 se sont investis de manière ponctuelle
Il y a aussi les contraintes techniques et matérielles qui étaient difficiles à appréhender par les jeunes, il a fallu continuellement revenir sur notre réalité technique, (une court métrage fait entièrement par des jeunes sans professionnel et avec les seuls moyens à notre disposition).
Il y a eu beaucoup de scènes tournées et besoin d'effectuer de nombreuses coupes pour le raccourcir, ça a été l'étape la plus difficile à faire avec les jeunes.
Malheureusement, nous ne sommes pas dans une zone géographique qui donne accès au dispositif passeur d'image.
Surprises du chemin : Motivation infaillible de 4 jeunes.
Prêt de matériel (caméra micro et pied) gratuitement par les collègues de l'EAC.
Investissement d'un parent sur une journée de tournage.
Seul 2 parents présent lors de la projection du court métrage et presque aucun autres jeunes. Les participants au projet ont eu peur du résultat et n'ont finalement pas inviter grand monde à venir le voir au cinéma.
Le court métrage a été projeté à l'espace jeunes en fin d'été, les jeunes présent ont apprécié.